Jharia, une vie en enfer !

ARRÊT SUR IMAGE
JHARIA, UNE VIE EN ENFER

SYNOPSIS :
Jharia est une ville minière du Nord-Est de l’Inde. On y trouve l’un des plus riches gisements de charbon du pays. Depuis près de cent ans, les mines, mal entretenues, sont ravagées par un feu incontrôlable et dévastateur. Se propageant de veine en veine, les flammes rongent le sous-sol, jaillissent de la terre, enveloppent la région dans d’épaisses fumées toxiques. Pour les habitants, ce charbon qui était une richesse est devenu une malédiction.
RÉALISATION : Jean Dubrel et Tiane Doan na Champassak
Format : HD
Durée : 52 minutes
Année de production : 2014
Avec la participation de France Télévisions et du CNC, avec le soutien de la PROCIREP et l’ANGOA
Diffusion dimanche 30 octobre à 14.45 France 5
http://www.museedelhomme.fr/…/re…/film/jharia-vie-enfer-inde

Publicités

Conférence internationale sur le Zéro : la contribution de l’Inde aux mathématiques

Conférence internationale sur le Zéro : la contribution de l’Inde aux mathématiques

Conférence internationale sur le Zéro : la contribution de l’Inde aux mathématiques
La Délégation permanente de l’Inde auprès de l’UNESCO a organisé une conférence Internationale sur le Zéro, le 4 et 5 avril dernier à Paris. Smriti Irani, la ministre indienne des Ressources humaines a inauguré la conférence qui a mis en avant la riche contribution de l’Inde – grâce à ses personnalités brillantes – à l’essor des mathématiques.
« Nous devons beaucoup aux Indiens, qui nous ont appris à compter ; sans eux jamais aucune de nos grandes découvertes n’aurait pu voir le jour », avait déclaré Albert Einstein. Les mathématiques ne sont en effet pas une nouveauté en Inde, qui au contraire possède une tradition illustre en la matière, de la période védique jusqu’à nos jours.
Les opérations arithmétiques (Ganit) comme l’addition, la soustraction, la multiplication, la division, les carrés, les cubes et les racines, figuraient déjà dans les textes anciens. Durant la période classique des mathématiques indiennes (400-1600), des contributions très importantes ont été apportées par des savants tels quels Aryabhata, Brahmagupta, Mahavira, Bhaskara II, Madhava of Sangamagrama and Nilkantha Somayaji. Leurs notions furent ensuite transmises au Moyen Orient, en Chine et en Europe, où elles se développèrent davantage jusqu’à devenir les fondements de nombreux domaines des mathématiques.

Lire la suite »