Orient et Occident de la révolution

i18626_une_fenetre_sur_le_monde_.jpg

                                                                           Jean-Richard Bloch    

                                                                                   (1920-1940)                                    

 

Il y a un Orient et un Occident de la révolution. La conception occidentale sacrifie l’individu. Il faut faire une plus grande place à la conception orientale qui le respecte, sinon la révolution n’atteindra pas son but.

L’analyse marxiste approche sans doute la structure des faits sociaux d’aussi près que peut le faire une hypothèse scientifique, et, particulièrement, une des dernières nées. C’est « un remède qui guérit encore ». Sous réserve de quelques mises au point, ses prises sur le réel s’exercent toujours. Sa critique et son explication du monde actuel, de sa confusion, de son désordre, continuent à se montrer les moins inefficaces de toutes.

Lire la suite »