Deux lettres de Pierre Fallon adressées à Prithwindra Mukherjee

Pierre Fallon, né en septembre 1912 àNamur(Belgique) et décédé en  septembre 1985 à Calcutta(Inde) est un prêtre jésuitebelge, missionnaireen Inde, indianisteet professeur à l’université de Calcutta.

Pierre Fallon entre chez les jésuites(en 1930). En 1936 Fallon arrive à Calcuttaqui sera le champ d’activité de toute sa vie.  Les fondements de la langue bengalie assurés il en approfondit l’apprentissage au collège Saint-Xavieroù il enseigne également le sanskrit.

Il est ordonné prêtreen 1942. Son premier poste, en 1943, se trouve être à Basanti, alors que le Bengaleconnait la plus grave faminede son histoire. Cette expérience dramatique le marque profondément. Durant cinq ans, Pierre Fallon prépare la licence en littérature bengalieà l’université de Calcutta. En 1950 il obtient la nationalité indienne.

Robert Antoineet Pierre Fallon s’établissent en 1952 la modeste maison – ‘Shanti Bhavan’ – qui devient bientôt un centre de rencontres et débats culturels, de littérature classique comparée (latine, grecqueet sanskrite), et dialogue interreligieux. Fallon  commence son enseignement de littérature françaiseà l’université de Calcutta. Il sera également membre du sénat de l’université.

En 1960 Fallon donne un cours de sciences morales aux facultés universitaires Saint-Xavier et est souvent sollicité comme conférencier en bengali, français ou anglais. Anticipant le concile Vatican IIil œuvre au rapprochement des religions, particulièrement l’hindouismedont il souligne les aspects positifs, acceptables par le christianisme.

En 1971, lors de la crise humanitaire liée à la guerre d’indépendance du Bangladeshl’archevêque de Calcuttaenvoie le père Fallon en Europe pour y demander le soutien du pape Paul VIet sensibiliser les gouvernements européens à leur devoir humanitaire.

Pierre Fallon meurt alors qu’il prépare un texte sur le dialogue interreligieux, en vue de la visite pastorale de Jean-Paul II, attendu à Calcutta en février 1986. Il avait traduit, entre autres, le roman Gorâde Rabindranath Tagore.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Fallon

 

I

L’année même où St John Perse était nobélisé – en 1960 – je reçus l’accord du Poète en faveur d’une traduction bengalie de son recueil Chronique. Prévenu de cette publication, Pierre Fallon m’envoya du St Xavier’s College de Calcutta à l’Ashram de Pondichéry où je vivais, un mot chaleureux daté du 11 août 1961, en partie en français, en partie en bengali :

« Cher Monsieur Mukherjee,

J’ai bien reçu votre très gentille lettre et je vous en remercie cordialement.

Je suis très heureux d’apprendre que vous aimez et que vous traduisez St John Perse. Il est encore trop peu connu ; votre traduction aidera, j’en suis sûr, à le faire apprécier davantage. C’est un très grand poète et pas un ‘décadent’ !

Oui, je suis prêt à lire – je serai même très content de pouvoir lire – votre traduction de « Chronique ». Et je le comparerai soigneusement avec l’original français que je trouve très beau. Je suis certain qu’il y aura peu à redire.

Ne venez-vous jamais à Calcutta ? Je serais très heureux de faire votre connaissance.

আমারবয়সযখন২৪বছরছিল, আমিতখনবাঙলাজানতামইনা।আপনিশুধুভাষানয়, সাহিত্যেরওচর্চাকরছেন।আশাকরিআপনিফরাসিওবাঙলারমধ্যেএকটিঘনিষ্ঠযোগাযোগওমিলনেরসেতুবাঁধবেনআরওবহুঅনুবাদওসাহিত্য-আলোচনারমধ্যদিয়ে।

[Quand j’avais 24 ans, je ne connaissais pas le bengali, l’anglais non plus pour ainsi dire. Vous pratiquez non seulement les langues mais, aussi, les littératures. J’espère qu’à travers d’autres traductions et échanges littéraires vous saurez établir un lien étroit et jeter un pont d’union entre le français et le bengali.]

Je vous ai montré un spécimen de mon Bengali. N’en riez pas. J’ai commencé mes études de langues un peu tard.

Mille amitiés ওপ্রীতিপূর্ণশুভেচ্ছা- [et souhaits amicaux-] »

Pierre Fallon s.j.

II

Environ cinq mois plus tard, je reçus de Pierre Fallon une lettre datée du 25 janvier 1961, en partie en anglais, en partie en français et en bengali :

« Dear Mr Mukherjee,

I owe you some apologies for the inexcusable delay of my answer. বৃত্তান্ত[Chronique] has been a very long time with me, I read several times your ver able translation ; excuse me for not having written earlier.

Your Bengali certainly comes very close in its rhythm to the very peculiarly impressive rhythm of St John Perse; your choice of words is skilful and I believe that you have rendered very adequately the meaning, often abstruse, of the original versets.

I have been a little astonished  by the তুঙ্গ-কালfor Vieil Âge; I understand it to be correct but it does not keep, I feel, the simplicity of the French expression. Allow me a few queries and remarks, be sure that these do not imply any lack of appreciation for the difficult task you have very carefully accomplished.

*

(…) La traduction d’un auteur comme St John Perse n’est pas chose aisée. Vous avez réussi cette tâche très ardue et beaucoup de vos versets bengalis sont très beaux. Si je devais citer toutes les trouvailles de votre traduction, j’aurais à écrire une très longue lettre. Votre traduction, je l’espère, attirera l’attention sur ce très grand poète que j’aime beaucoup et depuis longtemps.

আপনার বইটির শেষ পৃষ্ঠায় দেখলাম, আপনি « আমি  আর প্লাতেরো » বইখানিরও অনুবাদ প্রকাশ করেছেন। Jimenez-এর ঐ বইটি আমাকে মুগ্ধ করেছিল, তার অনুবাদ হয়েছে জানতে পেয়ে খুব খুশী হলাম।

আপনি কি কখনও এই কলিকাতায় আসবেন না? এলে আলাপ হবে আশা করি।আমার অতিবিলম্বিত উত্তরদানের জন্য ক্ষমা করবেন। মাঝে মাঝে আবার লিখবেন। লিখলে সঙ্গে সঙ্গে উত্তর দেব।

[J’ai vu sur la dernière page de votre livre que vous avez également  publié la traduction du livre « Platero y yo ». Ce livre de Jimenez m’avait enchanté, ayant appris qu’il a été traduit m’a énormément ravi.

Ne comptez-vous pas à l’occasion venir à ce Calcutta ? Si vous veniez, j’espère qu’on se verrait. Pardonnez-moi le retard excessif survenu à vous répondre. Ecrivez-moi de nouveau de temps en temps. Je répondrai dès que vous m’écrirez.] »

                                                                                                                             Pierre Fallon s.j.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s