Pour lutter contre la surpopulation, New Delhi envisage de limiter le nombre d’enfants par famille sous peine de sanctions.

image.pngImage: DR

Nom de code: «Two child policy». À l’image de la politique de l’enfant unique en Chine, l’Inde envisage d’interdire aux couples d’en avoir plus que deux. Avec près de 1,4 milliard d’habitants, la plus grande démocratie du monde deviendra le pays le plus peuplé de la planète – devant l’Empire du Milieu – d’ici à 2027, selon les estimations de l’ONU. «L’explosion démographique est à l’origine de la plupart de nos problèmes, la pauvreté, la pollution et le manque d’installations sanitaires», a déclaré Sanjeev Balyan, leader du parti Bharatiya Janata (BJP) au pouvoir. Pour endiguer ce phénomène, l’Inde, «qui a lancé son premier programme de planification familiale en 1951», rappelle Jacques Véron, directeur de recherche à l’Institut national d’études démographiques (Ined), à Paris, est donc une fois de plus en quête de solutions.

Lire la suite »

En Inde, des femmes au foyer deviennent web-restauratrices

À 59 ans, Rashmi Sahijwala n’imaginait pas commencer à travailler, encore moins devenir l’une des petites mains de l’économie numérique. Pourtant, cette Indienne a rejoint les rangs de femmes au foyer qui transforment leurs fourneaux en restaurants virtuels pour nourrir les urbains pressés.

Avec le boom des commandes de nourriture en ligne dans le géant d’Asie du Sud, les « cloud kitchens » (cuisines dématérialisées) – restaurants sans présence physique qui ne servent qu’en livraisons – se multiplient à travers l’Inde pour répondre à l’appétit croissant des Indiens pour les repas à portée de clic.

Surfant sur cette vague, certaines startups comme Curryful, Homefoodi et Nanighar se tournent vers des mères de famille indiennes comme Rashmi pour mijoter de bons petits plats à la maison, ensuite expédiés aux quatre coins de la ville.

Lire la suite »

Les ombres du bengale

un film documentaire de Joy Banerjee et Partho Bhattacharya,


Les Ombres du Bengale

2017 – 48’
produit par l’association Petite-Terre

En 1943, une famine emporte entre 3 et 5 millions de personnes au Bengale Occidental et dans l’actuel Bangladesh. Aujourd’hui, des historiens indiens et britanniques accusent le gouvernement anglais dirigé par Winston Churchill d’être responsable de cette tragédie méconnue en Europe. Des témoins de l’époque se souviennent encore…